Toute la journée du 27 janvier 2024, à la MJC Le Mikado-Centre Social, Annecy (site Novel)

La participation de Gciné au Festival International du Film Maghrébin à Oujda en octobre 2023, a été l’occasion d’une fantastique expérience sur bien des plans : une première action à l’international, l’expérimentation de notre challenge G10h auprès de nouveaux publics et dans une autre langue (on parle couramment arabe à présent. Non, ça c’est faux), la sensation du tapis rouge sous nos doigts de pieds très excités (ça par contre c’est vrai !), et, cerise sur le gâteau, de très belles rencontres.

Pour poursuivre l’aventure, Gciné rend la pareille en invitant Malek Akhmiss, fameux comédien et acteur casaoui, et Khalid Maadour, acteur et réalisateur franco-marocain, le temps d’une journée complète rythmée par des ateliers, discussions et projections.

Avant-goût (c’est la formule gourmande de « pré-programme ») :

8h30 : accueil café viennoiseries

9h – 12h : « Lâche-toi et improvise ! » Ateliers d’acting et de mise en scène – attention, nombre de places limité à 20 ! Pour t’inscrire, c’est par ici ! Et si tu veux avoir un tarif préférentiel, il suffit d’adhérer à Gciné par là.

14h30-16h30 : « Roue de la fortune/de la papotte » Discussions autour de la place du comédien dans la société marocaine. En présence… d’un tas de gens intéressants ! Composition exacte de la table à venir.

19h : projections du court métrage Le Chant du pêché, réalisé par Khalid Maadour, suivie du documentaire La Mère de tous les mensonges, réalisé par Asmae El Moudir et primé à Cannes et Marrakech 2023 – en avant-première ! En présence des équipes de film.

En complément de cette journée GvoyaG, une autre date à noter dans l’agenda :

Mercredi 24 janvier, 19h au Mikado – site Novel : projection de La Source des femmes, réalisé par Radu Mihaileanu en 2010 et sélectionné dans 6 catégories au Festival de Cannes 2011, suivie d’une discussion avec Malek Akhmiss.

Tout ça dans l’énergie de Gciné : de la joie, beaucoup de jeunes et de grand.e.s plein.e.s d’enthousiasme… et la beauté du cinéma qui nous fait découvrir des horizons toujours plus vastes !

Pourquoi Malek Akhmiss et Khalid Maadour?

Malek, c’est celui avec qui il est impossible de faire 10 pas dans les rues marocaines sans être arrêté.e par des passant.e.s de tout âge pour faire un selfie – au début on pensait que c’était pour nous, mais en fait non. Au Maroc, on l’appelle l’acteur « caméléon », pour la palette très large des rôles qu’il a endossés dans sa carrière, notamment lors de ses collaborations avec Hisham Lasri – The Sea Is Behind, The End ou encore Maroccan Badass Girl, présenté au Festival International du Film de Marrakech en octobre dernier. Il est l’amoureux tragique de Leïla Bekhti dans La Source des femmes, sélectionné au Festival de Cannes 2011.

Khalid, c’est le celui dont le visage est familier tant il habite les films français (et séries !) à succès de ces dernières années – OSS 117, Le Boulet, Il était une fois dans l’oued, Le Vilain, Un si grand soleil… Khalid est aussi réalisateur : après Le Chant du péché, court métrage primé au Festival International d’Oujda 2023, il prépare actuellement son premier long métrage dont le tournage est prévu au printemps 2024, sur les rives méditerranéennes du Maroc, autour de la ville de Nador dont il est originaire. On a ouï-dire qu’un acteur « caméléon » pourrait faire partie du casting… !